Thank you for the Brexit !!

 

Tels pourraient être en effet les remerciements formulés par les emprunteurs français qui constatent que les taux d’intérêts continuent  et surtout accélèrent leur baisse depuis fin juin; baisse que certains analystes expliquent par la future sortie du Royaume Uni de l’Union Europe.

 

Les nouvelles baisses de taux des crédits immobiliers seraient donc dues en grande partie au Brexit. Le taux de l’OAT 10 ans (qui sert de repère aux établissements de crédits pour fixer le niveau des taux fixes des crédits immobiliers) s’est effondré dès que les résultats du référendum en faveur d’une sortie de l’UE du Royaume-Uni du 23 juin dernier ont été connus.

 

De 0,41% le 18 juin dernier (comme Prêt Partners vous l’annonçait dans son baromètre de taux de juin), l’OAT a baissé fortement après le référendum britannique pour atteindre le seuil de 0,11% le 11 juillet dernier. Tout bonnement incroyable.

Sur la fin juillet, le niveau des OAT s’est un brin redressé, mais reste inférieur à 0.25%.

C’est vraiment le moment d’emprunter…

Avec des taux de l’ordre de 1.36% sur 20 ans, et même inférieur à 1.20% sur 15 ans, c’est vraiment le bon moment pour emprunter.

Par rapport à des taux plus ”normaux” de l’ordre de 3% sur 20 ans comme on en connaissait il n’y a pas si longtemps que ça encore, c’est une économie de l’ordre de 75 euros par mois que les emprunteurs réalisent pour un capital de 100 000 euros empruntés. Soit une économie au global de 18 000 € sur la durée du prêt.

Et même avec des taux aussi faibles,  les établissements de crédits gagnent toujours de l’argent.

La Banque Centrale Européenne (BCE) prête au banque à 0%. Et ceci devrait se poursuivre compte tenu de l’incertitude que fait peser le Brexit sur les économies de la zone Euro.

De ce fait, et comme le constate les conseillers en financement Prêt Partners (courtier en crédit immobilier, financement professionnel et rachat de crédits), l’avantage est clairement pour les futurs emprunteurs qui bénéficient de conditions financières tout à fait exceptionnelles… et qu’il serait dommage de rater.