Les taux de la BCE restent inchangés

Le principal taux directeur de la BCE reste à 0.25% malgré les diificultés économiques en Europe

La décision prise par une large majorité des membres du Conseil des Gouverneurs de la BCE est passée quelque peu inaperçu, mais elle a toute son importance.  Quasiment aucun pays de la zone Euro n’a souhaité une variation du taux directeur, c’est à dire la baisse du taux auquel les banques empruntent de l’argent.

Il faut dire que le taux directeur n’a de toute manière jamais été aussi bas, et la marge de manoeuvre de la BCE est donc faible en la matière. 

Les conséquences pour les emprunteurs investissant dans l’immobilier… une bonne nouvelle au final.

Le fait que le coût de refinancement des banques reste faible auprès de la BCE va donc leur permettre de maintenir et de continuer leurs politiques de taux d’intérêts faibles, voir de continuer la baisse. En effet, les banques, achetant de l’argent pas cher, peuvent se permettre de les revendre aux emprunteurs en pratiquent des taux d’intérêts très bon marché à l’heure actuelle.

Le volume des transactions immobilières fléchissant, ceci explique la réduction des volumes de crédits immobiliers distribués par les banques faute de biens immobiliers à financer. La baisse des taux s’explique également par une concurrence plus sévère entre les réseaux bancaires qui souhaitent faire du crédit immobilier pour capter de nouveaux clients.

Il est donc plus que nécessaire pour les emprunteurs de faire jouer la concurrence entre les banques pour négocier avec l’aide de Prêt Partners, courtier en prêts immobiliers et restructurations de crédits, les meilleurs taux d’intérêts du marché, ainsi que les meilleures assurances de prêts, afin d’être sûr de profiter de toutes les opportunités du moment pour leurs projets.