Les loyers toujours en progression…

 

Des loyers en hausse, la seule chose qui augmente sur le marché de l’habitat…

Alors que les prix de l’immobilier ne cessent de baisser (y compris à Paris d’après les derniers chiffres des Notaires), que les taux d’intérêts des crédits immobiliers battent records historiques sur records historiques à la baisse, les loyers quant à eux continuent de progresser à la hausse plus vite que l’inflation.

En effet, l’observatoire Clameur, qui permet de mesurer les loyers des marchés locatifs privés sur 1 502 villes, regroupements de communes et pays, constate que les loyers ont progressé de 2.2% en 2012, soit plus vite que l’inflation qui s’établit à 2% en 2012.

Il est donc bon de constater qu’il est de plus en plus cher de se loger en tant que locataire, et que la progression des loyers reste une constante avec une augmentation des loyers de plus de 50% depuis 1998.

Les loyers augmentent, une échéance de crédit immobilier à taux fixe est constante…

Alors que les loyers ne cessent de progresser, les échéances des crédits immobiliers à taux fixe ne bougent pas… et donc un locataire qui payait un loyer de 800 € en 1998, il y a donc 15 ans, ce loyer s’élève aujourd’hui à plus de 1 000  par mois. 

Pour un propriétaire qui rembourse un prêt immobilier de 800 € depuis 1998, il rembourse toujours 800 € aujourd’hui, et donc proportionnellement sa charge mensuelle pour se loger baisse avec le temps.

De plus, et compte tenu des niveaux d’intérêts faibles du moment, les conseillers Prêt Partners, courtier en prêt immobilier et restructuration de crédits, peuvent dans certains cas réduire les charges de remboursement en cours en renégociant les crédits immobiliers des propriétaires et donc diminuer les mensualités de remboursement.