Dans son article du 19 janvier dernier, le Courrier de l’Ouest fait le point sur l’évolution des prix de l’immobilier sur l’agglomération angevine.

Des prix qui restent élevés en centre-ville d’Angers malgré une légère baisse…

Le marché immobilier a connu à Angers comme dans le reste de la France une baisse des transactions de l’ordre de 20% en 2012, mais cette baisse ne touche pas tous les biens, ou tous les secteurs géographiques de manière homogène, et ne s’accompagne pas forcément d’une baisse des prix.

En effet, le centre-ville d’Angers reste cher et les prix n’auraient baissé que de 1.6% sur la période 2012 pour les maisons anciennes toujours très prisées au cœur de la cité ligérienne. Il s’avère que la première couronne angevine est très appréciée, principalement par les primos-accédants, puisqu’il s’est vendu autant de maisons anciennes dans Angers intra muros que dans l’agglomération.

Ceci a donc eu pour conséquence de faire progresser les prix dans les communes de la première et deuxième couronne autour d’Angers, progession en moyenne de 5% des prix. Me Antoine DESVAUX, notaire à Angers Place Lafayette et porte-parole des notaires du Maine et Loire rapporte ainsi :  » Les Ponts de Cé, Bouchemaine et St Barthélémy d’Anjou marchent bien. Tout comme Trélazé qui a extrêmement bien évolué ces dernières années alors qu’elle a eu longtemps mauvaise réputation aux yeux des angevins ».

Me Desvaux conclut que le marché s’est stabilisé en terme de prix, et donc que c’est le moment d’acheter, d’autant plus que les prêts immobiliers n’ont jamais été aussi attractifs. En effet, avec une nouvelle baisse des taux d’intérêts en janvier 2013, historiquement les crédits immobiliers n’ont jamais été aussi bon marché, et c’est réellement le moment d’en profiter.