Avec des taux d’intérêts qui ne cessent de baisser, Prêt Partners ainsi que certains de ses confrères ont constaté que les banques avaient du mal à suivre… et notre confrère d’ACE évoque même des  »embouteillages » dans un article  de Cbanque.com du 30 avril.

La renégociation de crédit, une opération de bon père de famille

Pour les propriétaires d’un bien immobilier, l’heure de la renégociation de crédit est entrain de sonne. Comme le précise notre confrère d’Immoprêt, une renégociation « permet des gains non négligeables sur les échéances et/ou leur montant ».

Les demandes de renégociation restent « très soutenues » selon notre confrère Ace Crédit qui rajoute « ce dynamisme crée des embouteillages au sein même des établissements bancaires, qui sont submergés de demandes. Cela allonge notamment le délai de réponse de Crédit Logement, le principal organisme pourvoyeur de caution. »

Parce que les taux d’intérêts n’ont jamais étaient aussi bas.

Les taux d’intérêts n’ont jamais été faibles depuis toujours, et un point bas a été touché en mai-juin 2015 avec des taux inférieurs à 2% sur 20 ans et proche de 2% sur 25 ans même… des niveaux tout à fait incroyables, et qui laissent des opportunités à ceux qui ont des crédits immobiliers en cours.

En effet, il est possible de réduire ses mensualités de remboursement et/ou la durée des prêts, voir même les 2. Cela peut être également l’occasion d’inclure un crédit supplémentaire, pour des travaux par exemple, sans forcément augmenter les échéances.

Le but final est bien sûr de réaliser des économies substantielles en remboursant moins et plus vite son crédit immobilier.

Un des rares effets positifs de la crise financière et économique actuelle est une baisse sans précédent des taux d’intérêts. Plus que de grands discours, juste un graphique (cf illustration de l’évolution de l’indice Euribor 3 mois).

La baisse de cet indice, qui était à plus de 5% fin 2008 et qui est en négatif depuis le premier semestre 2015, illustre bien la chute des taux d’intérêts. Cette baisse des taux courts, tout comme celles des taux longs, rend les crédits immobiliers moins chers.

Comment renégocier son crédit immobilier en cours?

Les établissements de crédits n’apprécient pas trop de renégocier les crédits qu’elles ont octroyés, car cela diminue fortement leurs marges bénéficiaires sur les prêts en cours. 

C’est pour cette raison qu’il est bien souvent nécessaire de faire un crédit immobilier auprès d’une autre banque pour rembourser le prêt initial. Cette opération est en général rentable lorsque la différence de taux d’intérêt entre le crédit de départ, et le nouveau prêt immobilier est d’au moins 1%.

Cet écart de 1% permet d’amortir les frais liés à l’opération, à savoir les indemnités de remboursement du prêt initial, les frais de garantie et de négociation du nouveau crédit, ainsi que les frais de dossier de la nouvelle banque.

Tout compris, et en empruntant donc plus que ce qui reste comme capital restant dû sur le 1er prêt, il est possible de rembourser moins avec le nouveau crédit… et donc de faire de réelles et sincères économies.

Cela ne coûte rien de se renseigner… 

En effet, cela ne coûte rien de se renseigner, et un simple calcul peut vous permettre de savoir combien de temps vous pourrez économiser sur votre crédit et/ou combien vous pourrez économiser par mois… les conseillers Prêt Partners (courtier en crédit immobilier, regroupement de prêt et financement professionnel) sont à votre disposition pour une simulation de crédit gratuite et sans engagement.