Crédit immobilier : des taux inférieurs à 1% sur dix ans

La remontée des taux de crédit se fait toujours en pente douce. Sur les durées les plus courtes, jusqu’à 20 ans, la tendance est même plutôt à la stabilité, voire en baisse légère sur le mois de février, indique le dernier baromètre mensuel réalisé par le courtier Prêt Partners.

A 1,5% en moyenne, les meilleurs taux négociés par Prêt Partners en février se maintiennent à un niveau historiquement bas. C’est le principal enseignement du dernier baromètre réalisé par Prêt Partners à partir des données recueillies en février auprès de ses cinq agences locales (Saint-Nazaire, Savenay, Nantes, Cholet, Angers, Saumur) : si le comparatif des indicateurs affichés reflète bien le retournement de conjoncture amorcé en novembre – après une baisse quasi continue en 2016 – l’allure générale de la courbe des taux qui se dessine sur les trois derniers mois imprime un rythme de progression très modeste qui garantit aux ménages des conditions d’emprunt toujours aussi avantageuses.

Dans son bilan, Prêt Partners confirme une « relative stabilité » des coûts du crédit immobilier malgré la « légère hausse » observée sur les durées longues à 25 et 30 ans, évolution toutefois insuffisante pour compromettre la bonne situation d’ensemble.

Les conditions d’emprunt restent bonnes

« L’argent continue d’être très bon marché avec des taux fixes inférieurs à 1% sur 10 ans, et de l’ordre de 1.30% sur 20 ans pour les meilleurs contrats négociés par les conseillers Prêt Partners » précise l’agence angevine.

Stabilité également, voire très légère baisse pour les crédits sur quinze ans (1,03% en fixe après 1,15% en janvier). Sur les durées les plus longues, les taux négociés en février se sont orientés en hausse plus nette, « mais rien de significatif » selon le courtier (1,62% sur 25 ans après 1,44%, et 2,65% sur 30 ans après 2,50%).

Pour les prochains mois, la hausse des taux devrait se poursuivre sans effet négatif sur les conditions d’emprunt : « L’OAT 10 ans s’est stabilisé aux alentours de 1% en février, ce qui éloigne une remontée brutale du coût de l’argent. Les taux court termes n’ont également pas évolué sur le dernier mois » conclut Prêt Partners.