Crédit immobilier : les taux toujours compétitifs en juin

Prêt Partners est parvenu à négocier des taux plus bas en juin sur les durées de remboursement les plus courantes comprises entre 15 et 25 ans.

Plus que jamais, l’été qui s’annonce sera  propice à l’achat d’un bien immobilier. Sans s’inverser franchement, la courbe des taux d’intérêt a marqué une stabilisation au deuxième trimestre. En juin, certaines des valeurs négociées par l’agence Prêt Partners s’affichent même en baisse par rapport au mois précédent sur les durées d’emprunt les plus fréquemment souscrites par les ménages.

Des crédits immobiliers attractifs sur vingt ans

Ce net ralentissement de la hausse amorcée en décembre 2016 résulte de la conjonction de plusieurs facteurs : d’abord, le repli du cours de l’OAT (Obligation Assimilable de Trésor), emprunt d’Etat à 10 ans émis sur les marchés financiers. Cet indicateur, qui sert de référence aux banques pour fixer le prix du crédit,  connaît actuellement une évolution favorable : son  niveau, passé de 0,85% à 0,62% entre le 19 mai et le 23 juin dernier, vient d’atteindre un point bas inédit depuis  la fin 2016. L’autre explication tient à la politique conciliante des banques : dans cette course à l’emprunt immobilier,  les établissements jouent le jeu de la concurrence et pratiquent de taux compétitifs pour séduire toujours plus de clients. Le moment est idéal également pour renégocier son crédit par l’intermédiaire d’un courtier capable de peser encore davantage à la baisse.

A preuve, dans son relevé de juin, Prêt Partners affiche toujours des barèmes attractifs, avec des niveaux d’intérêts inférieurs à 1,50% sur vingt ans. Sur cette durée de remboursement, la plus négociée sur le marché du crédit immobilier, le meilleur taux décroché par le courtier angevin est de 1,34%, en légère baisse par rapport à mai (-0,06 point), une tendance qui se vérifie sur quinze ans (1,29% après 1,35%). Pour les échéances à 25 ans, le gain est un peu plus net (1,65% contre 1,78% le mois précédent) et les contrats à 10 et 30 ans affichent des coefficients stables, à respectivement 1,20% et 2,75% en fixe.

Selon Prêt Partners, la baisse de l’OAT entrouvre une période au cours de laquelle « les taux d’intérêts devraient se maintenir à un niveau faible, à la plus grande joie des professionnels de l’immobilier dont l’activité est forte en ce début d’été ».