La société ”Financière des paiements électroniques” (FPE) a décidé de lancer un nouveau genre de compte bancaire ouvert en un clin d’oeil chez son buraliste ou revendeur de presse, le tout pour un coût très faible et assorti d’une carte Mastercard… C’est le compte ”Nickel”.

Les banques concurrencées sur leur coeur de métier…

Ce compte n’est donc pas distribué par les établissements bancaires classiques, mais par FPE qui vient de recevoir l’agrémentation de l’Autorité de Contrôle Prudentiel (ACP).

”Nickel” sera ouvert sans conditions de ressources ”sans préjugés ni distinction” indique son créateur. Ainsi, les non-bancarisés, les interdits bancaires, les fichés Banque de France devraient y avoir accès, avec seulement une mise de fonds de 20 euros au départ. Par contre, aucun découvert ne sera autorisé et aucun crédit distribué, ni même de chèquier disponible.

Ainsi, les titulaires de comptes ”Nickel” n’auront pas à supporter de frais d’incidents de paiements, ni d’agios, puisque les découverts seront impossibles. Les rejets de prélèvements seront sans frais également, simplement refusés en cas d’insuffisance de provision sur le compte.

Ce compte devrait être opérationnel avant la fin de l’année, et peut présenter nombre d’avantages aux clients qui souhaitent baisser leurs coûts bancaires, ou qui se retrouvent en position délicate vis-à-vis du monde bancaire classique. Cela peut s’avérer très utiles dans les restructurations de crédits, ou les banques ponctionnent des frais importants aux clients déjà en découvert, ce qui les enfoncent encore plus dans le rouge.

Cette pratique condamnée par Prêt Partners, courtier en prêts immobiliers et restructuration de crédits, consiste pour la banque à débiter en priorité ses frais dès qu’une somme est créditée sur le compte au détriment du règlement des paiements en cours.