Certes les taux remontent… mais restent très faibles !!

En ce début septembre 2013, la tendance haussière des taux d’intérêts se confirme, avec parfois des progressions de l’ordre de 0.25%,  voire même 0.30%, suivant les établissements bancaires.

C’est une remontée de taux après une baisse exceptionnelle et historique

En fait, et depuis le mois de juin, l’ensemble des indices courts termes EURIBOR a progressé, mais peu au final avec un Euribor 3 mois qui reste stable autour des 0.22%.

Il s’agit plutôt des taux longs terme qui ont fortement progressé avec  l’AOT 10 ans qui est passé de 2.11% à mi-juin à 2.68% ce 11 septembre.

La remontée des taux d’intérêts est donc principalement due à la progression estivale des taux longs termes, donc le faible niveau était vraiment surprenant au printemps, voir même anormal. Il s’agit donc d’un réajustement qui ne semble que commencer d’ailleurs.

Cette hausse peut s’expliquer aussi par le fait que la concurrence entre les banques s’estompe ces derniers temps. Ces dernières ont beaucoup prêté depuis le début de l’année, et les volumes distribués au premier semestre du fait principalement de la renégociation des crédits immobiliers en cours sont importants.

Mais les taux restent faibles dans l’absolu…

En prenant du recul, et malgré les dernières hausses, le niveau global des taux d’intérêt reste faible et très attractif. Avec encore des taux fixe de l’ordre 3% sur 20 ans, et de 3.50% sur 25 ans, ces derniers se situent en-dessous des taux de fin 2010 où un point bas historique semblait déjà être atteint à l’époque.

Il convient donc de rappeler que les taux restent faibles avec des offres de l’ordre de 3% en taux fixe sur 20 ans, cela reste très avantageux pour les nouveaux emprunteurs. Et également, comme le constate toujours les conseillers Prêt Partners (courtier en prêts immobiliers et restructuration de crédits), les renégociations de crédits immobiliers en cours peuvent permettre d’engranger des économies conséquentes en réduisant la durée de remboursement restante et /ou les mensualités.