La BCE veut que les dépots des banques détenus dans ses comptes servent à relancer le crédit

D’après Klass Knot, gouverneur de la banque centrale des Pays-bas et membre du conseil des gouverneurs de la BCE,  »Si la situation se détériore, il n’y a rien qui nous empêche d’aller sous les 0.75% », dans la continuité de la baisse du principal taux directeur de 1% à 0.75% de début juillet.

La seule limite que se fixe la BCE est de respecter son principal mandat qui est de contenir l’inflation à moyen terme proche de 2%, sans dépasser ce seuil. Donc rien n’interdit le conseil des gouverneurs de la BCE de poursuivre la baisse de leur principal taux directeur en dessous de 0.75%, afin d’encourager les banques dans la distribution de crédits aux particuliers et aux entreprises pour soutenir l’activité économique de la zone euro.

D’ailleurs, la baisse du taux de dépôt de 0.25% à 0% a conduit les banques à stocker moins de liquidités auprès de la BCE et c’est plus de 480 milliards d’euros qui ne dorment plus dans les caisses de la BCE et qui devraient permettre aux banques de relancer leur activité de crédit.

 Les conséquences pour les emprunteurs investissant dans l’immobilier… une bonne nouvelle au final.

Cette disposition de la BCE, son engagement à fournir aux banques les liquidités nécessaires et les incitations au déstockage de leurs réserves nous permet donc de penser que les taux d’intérêts devraient rester faibles dans les prochains mois, surtout pour les emprunts immobiliers.

Plus que jamais, il est donc primordial pour les futurs propriétaires de profiter au maximum de cette tendance. Avec l’aide de Prêt Partners, il leur sera possible de négocier les meilleurs taux d’intérêts du marché, ainsi que les meilleures assurances de crédits ou les garanties les plus adaptées à leur projet, afin d’être sûr de financer leurs acquisitions avec les meilleures conditions financières du marché.