Le principal taux directeur de la BCE reste à 0,25% … son plus bas niveau historique.

Les membres du Conseil des Gouverneurs de la BCE ont décidé de maintenir le principal taux directeur à 0,25%, suite à la baisse surprise de novembre dernier.

Les conséquences pour les emprunteurs investissant dans l’immobilier… une bonne nouvelle au final, même si…

Le fait que le coût de refinancement des banques reste faible auprès de la BCE va donc leur permettre de maintenir et de continuer leurs politiques de taux d’intérêts bon marché. Et cette disposition de la BCE et le renouvellement de son engagement à fournir aux banques les liquidités nécessaires ne sera peut-être pas suffisante pour empêcher une remontée des taux d’intérêts immobiliers.

Lors de la dernière réunion de la BCE, il a été également question des risques liés à la déflation, c’est-à-dire à une baisse généralisée des prix qui est le pire scénario qu’il puisse être pour la zone euro. En effet, une baisse significative des prix dans l’immobilier par exemple aurait pour conséquence de bloquer définitivement le marché ; les nouveaux acquéreurs attendant des prix toujours plus à la baisse et les vendeurs retirant leurs biens du marché pour ne pas vendre à perte.

D’où cette décision de conserver des taux de crédits faibles pour inciter les futurs propriétaires à ne pas différer dans le temps leurs projet d’acquisition immobilière.

Il est donc primordial pour les futurs propriétaires de profiter au maximum de ce moment pour négocier ou renégocier au mieux leurs prêts immobiliers.

 

Avec l’aide de Prêt Partners, courtier en prêt immobilier et restructuration de crédits, il leur sera possible de négocier les meilleurs taux d’intérêts du moment, ainsi que les assurances de prêts, afin d’être sûr de financer leurs acquisitions avec des conditions financières optimales.