La Banque Postale accélère et renforce son réseau…

Alors que la tendance actuelle des réseaux bancaires serait de réduire le nombre d’agence, et donc de limiter leur présence physique sur le territoire, la Banque Postale va au contraire renforcer ses points de vente.

70 000 collaborateurs à former

En effet, l’Ecole de la banque et du réseau de la Banque Postale va avoir pour mission de former 70 000 collaborateurs à la finance personnelle pour conseiller la clientèle des particuliers, afin de pouvoir :

  – évaluer les risques sur un crédit à la consommation,

  – conseiller une solution d’épargne,

  – sélectionner et conseiller un contrat d’assurance, etc…

Didier Moaté, directeur de la banque de détail du groupe, précise   »La Banque Postale est encore jeune et en conquête de marché. »

Ceci dit, La Poste doit maintenir ouverte un nombre d’agence important qui en fait le 1er réseau français de proximité avec 10 000 bureaux de poste, et 7 000  »points de contact ». Donc il s’agit en fait d’essayer de rentabiliser ce réseau au mieux comme le rappelle Laurent Gomez, consultant à Equinox-Cognizant,  »Dès lors, capitaliser sur ces structures pour les rendre les plus productives possibles constitue le meilleur des choix ».

Ce choix semble faire réfléchir les autres réseaux bancaires, comme la Société Générale ou le Crédit Agricole, qui semble avoir mis entre parenthèses la restructuration de leurs réseaux.

En effet, 10 000 bureaux de poste représentent autant de concurrents potentiels ouverts du lundi au samedi, avec des services des plus diverses à destination du grand public.

La Banque Postale développe également son activité de financement immobilier, avec des propositions de crédits immobiliers de plus en plus compétitives.

Prêt Partners, courtier en prêt immobilier est restructuration de crédits, est en cours de discussion avec la Banque Postale pour étudier la mise en place d’un partenariat, afin que les 2 entités puissent travailler à terme ensemble.

La Banque Postale travaille très peu aujourd’hui avec les courtiers d’une manière générale, mais commence néanmoins à mettre en place des conventions, ce qui lui permettra d’être de plus en plus efficace et concurrentielle sur le marché des services bancaires aux particuliers.