Contrairement à une idée reçue que les banques ne veulent plus prêter,  la dernière enquête mensuelle  de la Banque de France confirme que les banques dans leur grande majorité n’ont pas durci leurs conditions d’octroi de crédits immobiliers.

Seul 13% des établissements bancaires reconnaissent avoir ”un peu durci ” leurs conditions…

Il apparaît en effet que seulement 13% des banques reconnaissent avoir durci les conditions d’accès aux crédits immobiliers, soit moins de 1 banques sur 6, c’est à dire une part totalement marginale et négligeable du marché.

Cela signifie, et les équipes du réseau Prêt Partners, courtier en prêt immobilier et restructuration de crédits, s’en aperçoivent tous les jours, que les banques prêtent et souhaitent prêter pour financer de l’immobilier.

Des volumes en baisse…

L’enquête mensuelle de la Banque de France montre également que les volumes des crédits immobiliers distribués baissent de manière significative. Cette baisse est par contre la conséquence du fort ralentissement du marché immobilier, et non la cause.

En effet, les établissement de crédits souhaitent faire des prêts immobiliers, et se battent d’ailleurs pour en faire, ce qui explique la baisse des taux d’intérêts qui est due en grande partie à la concurrence acharnée que se livre les banques.

Mais les banques n’ont rien, ou pas grand chose à financer, faute de transactions et d’acheteurs sur le marché actuellement, ce qui explique la baisse de volume des crédits immobiliers distribués.