Angers et les communes limitrophes restent en zone B2

Le dispositif  »Duflot » du nom de la Ministre du Logement a pris le relais du dispositif ‘’Scellier’’ depuis début 2013, et a du mal à séduire les investisseurs.

Angers et la première couronne restera en zone B2, et ce sans date limite à priori.

La ville d’Angers et son agglomération avait obtenu une prorogation de son zonage en B2 et ce jusqu’au 30 juin 2013. Cette prorogation est donc prolongée pour la ville d’Angers et les communes limitrophes formant la toute première couronne, et ce sans date limite.

Cette décision permettra donc d’encourager les investisseurs à acheter des biens neufs sur la région angevine, d’autant plus qu’ils sont légion et que le marché stagne ses derniers mois.

Une réduction d’impôt de 18% sur 9 ans

Le dispositif Duflot va permettre aux investisseurs qui achètent un bien neuf en 2013 destiné à la location (et il faudra que ce logement soit la résidence principale du locataire, qui ne devra pas être parenté avec le propriétaire) de bénéficier d’une réduction d’impôt de 18% du montant de l’investissement sur 9 ans, avec un investissement maximum de 300 000 €.

Par contre, les loyers seront plafonnés.

A Angers, classée en Zone B2, le plafond des loyers autorisé est compris entre 8.59 € et 10.31 € du m², ce qui est très proche des prix du marché locatif angevin de toute manière. Les futurs locataires devront répondre également à des conditions de ressources à ne pas dépasser en fonction de leur structure familiale.

Ce nouveau dispositif est considéré comme une mesure plutôt intéressante par les professionnels de l’immobilier angevin, et les conseillers Prêt Partners, courtier en prêt immobilier et restructuration de crédits, ont déjà eu l’occasion de négocier des financements et des programmes immobiliers pour leurs clients dans de très bonnes conditions financières.