La BCE maintient son principal taux directeur à 0.05% en octobre

Suite à la baisse surprise de son principal taux directeur de septembre dernier, la Banque Centrale Européenne (BCE) n’a pas modifié son taux directeur qui reste à 0.05% en ce début octobre. Il faut dire qu’elle ne dispose plus de marge de manoeuvre sur ce levier de politique monétaire avec un taux quasi-nul.

D’autres taux de la BCE avaient également été réduits comme le taux marginal qui était passé  en septembre dernier de 0.4% à 0.3%, et le taux de dépôt reste négatif en passant à -0.2%. Ce taux de dépôt est censé rémunérer les dépôts de liquidités des banques à la BCE. Un taux négatif signifie que cela coûte aux banques de déposer leurs liquidités à la BCE, et donc elles récupèrent moins que les sommes ainsi confiées à la banque centrale.

Cette mesure a pour objectif d’inciter fortement les banques à faire tourner l’argent, à ne pas le laisser en dépôt, et donc à s’en servir pour faire des prêts aux consommateurs et aux entreprises pour relancer l’activité économique.

Ces mesures ont pour effet de maintenir des taux d’intérêts pour les prêts immobiliers au plus bas, mais les banques restent frileuses pour prêter d’avantage. En effet, les conseillers en financement Prêt Partners, courtier en prêt immobiliers et restructurations de crédits, constatent que les établissements de crédits exigent de plus en plus de garantie et de contrepartie de la part de leurs clients emprunteurs.

Les banques souhaitent surtout récupérer de l’épargne des futurs clients emprunteurs, et un dossier sans apport devient de plus en plus difficile à financer sur cette fin d’année 2014.

 La peur de la déflation

Le fort ralentissement de l’inflation dans la zone euro inquiète toujours le Président de la BCE, Mario Draghi (photo), qui s’était inquiété d’une baisse de l’inflation à moyen et à long terme dans la zone euro et se prépare à « ajuster davantage » sa politique monétaire le cas échéant.